Le projet de territoire


Le projet de territoire mis en œuvre pour le PETR Garrigues et Costières de Nîmes s’appuie sur le constat que de nombreuses interdépendances existent entre la ville et son environnement rural et le devenir des territoires ruraux ne peut pas se concevoir indépendamment de celui de la ville-centre.

 

Les évolutions rencontrées par le territoire en matière d’accroissement de la population, d’étalement urbain, de consommation des terres agricoles, etc., ont largement impacté les espaces ruraux les plus proches de la ville leur faisant porter aujourd’hui des enjeux stratégiques en matière de transition urbain-rural. Les relations et les interdépendances qui lient la ville-centre et les espaces ruraux sont de plus en plus fortes, au regard de l’augmentation des mobilités et des échanges, de l’accès au travail et aux loisirs…

 

 

Les populations et les acteurs économiques et sociaux expriment des attentes et des besoins de plus en plus similaires, qu’ils soient en ville ou dans des communes rurales : emploi, habitat, transports, commerces, services sociaux et de santé, et également en matière de qualité des paysages et protection de l’environnement, de culture, de patrimoine et protection contre les pollutions et les risques… Les mutations rencontrées par le territoire sont particulièrement rapides, et les problématiques urbaines et rurales s'interpénètrent tant au niveau des usages et des besoins que des représentations.

 

Dans ce contexte, un dialogue rural-urbain est nécessaire. Mais, les complémentarités et les solidarités ont du mal à s’organiser. C’est pourquoi, il est urgent de lever les obstacles et de traiter de manière globale et cohérente les enjeux transversaux qui se jouent entre l’urbain et le rural, et qui ont un impact considérable sur les conditions de vie des habitants.

La mise en place de la coopération entre les communes doit permettre au rural et à l’urbain de compenser leurs faiblesses respectives en unissant leurs énergies et leurs ressources.

 

L’organisation de ce dialogue pour la structuration des conditions de l’équilibre urbain-rural doit notamment permettre de :

  • Faire jouer les solidarités territoriales entre zones peuplées et zones moins peuplées,
  • Offrir un cadre de vie répondant aux attentes des urbains comme des ruraux,
  • Assurer une production agricole diversifiée capable de nourrir les populations locales et d’être compétitive,
  • Mutualiser les services existants,
  • Assurer la cohérence des politiques territoriales,
  • Promouvoir de nouvelles formes de tourisme.

Le projet de territoire doit ainsi accompagner des initiatives qui seront bénéfiques pour l’ensemble du territoire, sans opposition entre l’urbain et le rural en travaillant sur différents leviers qui se structurent autour de trois grands axes stratégiques :

  • Axe 1 : Favoriser un cadre de vie de qualité, créateur de lien social
  • Axe 2 : Structurer le lien urbain-rural par un maillage équilibré et raisonnée des équipements, services et infrastructures
  • Axe 3 : Promouvoir un développement économique durable du territoire contribuant à son rayonnement

La stratégie de développement